GS Challenge 2013

Rallye GS Challenge 2013 & Qualifications GS Trophy 2014

Le soleil était à peine levé sur Montréal, à moins de quelques heures du départ officiel de la 6e édition du GS Challenge Canada, que l’énergie était déjà palpable au site de Moto Internationale BMW Motorrad.

Cet événement annuel qui se déroule sur deux jours et qui met à épreuve les habiletés tant physiques qu’intellectuelles de ses participants, est ouvert aux motocyclistes de tous les niveaux en quête d’un surplus d’adrénaline. Sillonnant les magnifiques campagnes de la Rive-Nord et de la Rive-Sud de Montréal, les participants doivent surmonter une série d’épreuves, allant de la dégustation de chenilles pour les épicuriens, à l’ascension d’une colline stratégiquement surnommée l’Everest pour les plus téméraires...

Pour l’occasion, deux invités de marque sont venus prêter main forte à l’équipe de par leurs expertises et judicieux conseils, soit Tina Meier (de l’Allemagne) & Simon Pavey (de l’Australie) qui ont respectivement participé au Dakar à 3 et 8 reprises et qui sont hautement respectés dans le domaine du hors-route.

Le départ est donné et tous les participants quittent en équipes de deux. Après huit heures au chronomètre, la première équipe se pointe déjà le nez au fil d’arrivée avec une avance d’au moins une heure sur le reste du peloton. Les carnets de bord sont recueillis, les odomètres sont lus et les pointages sont calculés. Les plus stratégiques profiteront de cette avance pour se reposer en prévision de la finale du lendemain, tandis que d’autres se regrouperont pour discuter du parcours et des difficultés auxquelles ils ont été confrontés.

Bien que la rapidité d’exécution puisse à première vue représenter un avantage, la précision au niveau des réponses et de la technique n’est pas à négliger. À preuve, une des deux équipes de femmes rentrée au bercail après tous les autres participants a réussi à se tailler une 11e et 12e place sur un total de 42 coureurs.

Après un petit BBQ convivial et quelques rafraîchissements, les troupes reprennent le chemin du retour pour aller se reposer et faire le plein d’énergie. Aujourd’hui la température était idéale pour ce genre de parcours mais demain pourrait être une toute autre histoire puisque les prévisions météorologiques ne semblent pas être très favorables...

Demain matin, après quelques épreuves supplémentaires, nous remettrons le compteur à « 0 » et les huit plus hauts pointages passeront à la finale dans l’espoir de remporter le trophée GS Challenge qui garantira à son récipiendaire une des trois places pour représenter le Canada à la Coupe du monde. Au moment d’écrire ces lignes, la destination pour cette finale qui se tiendra en 2014 n’avait pas encore été annoncée.

*****

Ce matin, deux autres étapes à franchir à proximité du site principal avant de mettre le cap pour Ormstown (également connu sous le nom de Hinchinbrooke). Bien que le beau temps avait tenu le coup jusqu’à date, dame nature en a maintenant décidé autrement et c’est le déluge !!! Des pluies torrentielles s’abattent sur nous pendant des heures durant et sans aucune trace de répit. Organisateurs et participants profitent alors d’un dîner méchoui très goûteux pour faire le plein de carburant car bien que le niveau technique des épreuves préparées pour le parcours de la finale est déjà beaucoup plus élevé qu’hier, la condition du terrain donnera encore plus de fil à retordre aux participants...

Et c’est reparti, la finale débute aux abords de la rivière : chaque équipe de deux doit dans un premier temps pousser dans le sens du courant puis à contre-courant, dans l’eau jusqu’à la taille, un radeau sur lequel se trouve une BMW F800GS de plus de 200 kg pour, par la suite, sortir de la rivière et relever une deuxième GS et la pousser sur un parcours boueux en élévation et sans l’aide du moteur.

Tous les participants semblent exténués, les conditions sont atroces et toutes les stations sont plus difficiles que prévu. Les organisateurs iront jusqu’à prendre la décision d’annuler le concours d’arrêts d’urgence de peur que les participants ne se blessent. Cependant, nous faisons face à des compétiteurs qui n’ont pas froid aux yeux et qui se concentrent tous sur la même chose : gagner !!!

Malgré l’importance du prix en jeu, dont la valeur excède les 20 000$, je suis agréablement surprise de constater à quel point l’esprit de camaraderie perdure. La compétition demeure amicale et tous gardent la tête haute malgré leurs bons et moins bons résultats. Le gagnant est déclaré, les prix de présence sont tirés et tout le monde prend le chemin du retour avec une idée commune en tête : prendre un bon bain chaud.

Bien que je ne m’y connaisse pas du tout en matière de motos et de circuits hors-route, j’ai tout de même apprécié ma fin de semaine en tant que spectatrice. Ces coureurs sont de vrais athlètes et je leur lève mon chapeau bien haut !

Danielle Cormier

INVITÉS SPÉCIAUX

SIMON PAVEY (AUSTRALIE)

Simon Pavey est de retour pour la deuxième année consecutive et sera juge en chef pour les qualifications GS Trophy 2014.

Simon Pavey a tout un parcours et c’est le moins qu’on puisse dire!

  • Ce pilote de 45 ans a terminé 7 fois le Rallye Dakar! Rien ne l’arrête!
  • Propriétaire et chef instructeur du centre d’entraînement BMW « Offroad Skills » à Wales en UK
  • Entraîneur personnel d’Ewan McGregor et Charley Boorman pour leur préparation du Long Way Round et Long Way Down
  • Entraîneur de Charley Boorman pour son aventure Race to Dakar. Vous pourrez le voir dans le dvd du même titre

www.offroadskills.com

Charles Gref l’a rencontré en 2011 lors du GS Challenge en Allemagne et ils ont tout de suite eu une complicité.




TINA MEIER (ALLEMAGNE)

Tina Meier, 3 fois participante au Paris Dakar.

© 2014-2017 GS Challenge Montréal. Tous droits réservés.